CONTENT-TEMPLATE

Nature profonde

sa 28 Nov

16:00

Cinéma Bellevaux

Visible
en
ligne

Nature profonde

Programme de courts métrages – Compétition internationale

De la sécheresse d’un lac au Moyen-Orient, à la fonte du glacier d’Aletsch en Suisse, en passant par les amas de déchets de plastique en Indonésie et la réalité sociale de trois frères et sœurs à Cuba, les films de ce programme nous plongent dans une nature profonde. Parfois magiques, parfois sombres, ces récits forment un kaléidoscope du monde vivant, aussi beau que repoussant. 

Where we used to swim de Daniel Asadi Faezi

Basura (Waste) de Roberth Fuentes

Aletsch négative de Laurence Bonvin

Newspaper News de Sophie Laskar-Haller

Fauve de Jeremy Comte

Animistica de Nikki Schuster

Sweet Salty Wind de Laura Gabay

  • Film
  • Animation
  • Documentaire
  • Expérimental
  • Fiction

12 (12)
Ans

74′

VOSTFR

1 / 7

Where we Used to Swim

Le lac Urmia, dans le nord de l’Iran, était autrefois le plus grand lac du Moyen-Orient. Aujourd’hui, il ne reste que 5% du lac d’origine. Cet essai cinématographique observe les lieux du présent et du passé, et tisse une nouvelle narration avec des fragments d’identité et de mémoire.

Daniel Asadi Faezi

DE 2019  8’ 

Daniel Asadi Faezi

2 / 7

Basura

Roberth Fuentes utilise son corps pour performer et la caméra comme un outil pour non seulement documenter et faire des films, mais aussi pour raconter une histoire de lui-même et de sa communauté. Roberth s’occupe des nombreux problèmes auxquels lui et sa communauté sont confrontés, y compris les questions environnementales, en particulier les déchets et le plastique dans nos océans.

Roberth Fuentes

PH 2018  6’ 

Image du film Basura

3 / 7

Aletsch négatif

Aletsch est le plus grand glacier des Alpes. A travers une exploration jusque dans le corps du glacier le film offre une expérience visuelle forte et troublante qui questionne notre perception des échelles spatiales et temporelles ainsi que la nature même de ce que ces images nous donnent à voir.

Laurence Bonvin

CH 2019  11’ 

Laurence Bonvin

Image du film Aletsch négatif

4 / 7

Newspaper News

Une femme lit le journal avec une telle intensité qu’elle en est littéralement dévorée. Peinte sur ses pages, elle est témoin de certains des événements tragiques de notre époque, se noie dans les déchets de l’océan et est menacée par les éléments déchaînés par les changements climatiques. Pourtant, dans son désespoir, elle transforme ces ténèbres en mouvement et en art, et elle plante ainsi les graines de l’espoir.

Sophie Laskar-Haller

CH 2019  6’ 

Papier perforé / Punched paper films

5 / 7

Fauve

Sur le site d’une mine à ciel ouvert, deux garçons s’enfoncent dans un jeu de pouvoir malsain, avec la nature comme seul témoin.

Jeremy Comte

CA 2018  16’ 

Midi la nuit

6 / 7

Animistica

Une plongée dans l’obscurité et l’horreur, une célébration de la splendeur du pourrissement. Un kaléidoscope du monde vivant, horrifiant de beauté.

Nikki Schuster

DE, AT, MX 2018  7’ 

Fies film

7 / 7

Sweet Salty Wind

Quelque part sur la côte de Cuba, trois frères et sœurs passent la journée au bord de la mer. Laura Gabay les observe et avec eux le monde qu’il se construisent dans la solitude du rivage. De leurs gestes, de leurs jeux en apparence anodins, émerge peu à peu la réalité sociale, plus sombre, de l’île et de ses habitants.

Laura Gabay

CU, CH 2019  20’ 

Association Ecran Mobile